Depuis 2012, ADECCO a investi 1,350 milliard d’euros pour racheter ses propres actions : en 10 ans le bénéfice par action a explosé

En 10 ans, entre 2009 et 2018, le bénéfice par action d’ADECCO est passé de 0,69€ à 2,30€ : en 2019 chaque actionnaire perçoit 2,3 fois plus de dividende pour chaque action détenue qu’il y a 10 ans.

Comment en est-on arrivés là ?

Le bénéfice par action est le rapport entre le bénéfice réalisé par l’entreprise et le nombre d’actions. L’amélioration du BPA est le résultat d’un double phénomène :

  1. l’amélioration du bénéfice : en 10 ans, le taux d’EBITDA, qui donne une idée de la performance de l’entreprise, a doublé, passant de 2% en 2009 à 4,1% en 2018. Cette amélioration de la performance opérationnelle est liée notamment à une augmentation régulière de la productivité du travail : celle-ci a ainsi progressé de 38% en 10 ans. En 2009 ADECCO générait 496 000 euros par salarié à temps plein. Dix ans plus tard, le CA par salarié atteint 686 000 euros.
  2. la baisse du nombre d’actions : depuis 2012, ADECCO s’est engagé dans une stratégie de rachat de ses propres actions, représentant un investissement total de 1,350 milliard d’euros : d’abord 400 M€ en juin 2012, puis 250 M€ en septembre 2013, puis à nouveau 250 M€ en novembre 2014 pour racheter près de 3,9 millions de ses propres actions (2,2% du capital), en mars 2017, il a engagé 300 M€ pour racheter 4,58 millions de titres (2,68% du capital) puis en septembre 2018, il a engagé 150 M€ pour racheter près de 3,5 millions de ses propres titres, représentant 2% du capital. Ces rachats successifs ont permis de baisser le nombre d’actions et ainsi de maximiser le bénéfice versé pour chaque action détenue.